e-volutio banniere


Les 3 sujets de conversation

conversation sujet

Vous êtes-vous déjà rendu(e) compte que vous parliez toujours de ces 3 mêmes choses?

Je vous propose de faire un mini jeu, très simple.
Rappelez-vous de quelques discussions auxquelles vous avez participé, ou alors que vous avez observé. Disons 6. Ça peut aussi être une scène de film, de série, de théâtre, de roman, … Vous pouvez même en imaginer. Peu importe, il faut qu’il y ait plusieurs personnes qui discutent ensemble. Si ça peut vous aider, utilisez une feuille de papier et un stylo pour noter tout ça.

Ça y est ? Maintenant : essayez de ne choisir que 3 catégories dans lesquelles classer ces 6 discussions.

Vous y êtes arrivé ?

On va corser un peu le jeu.
Choisissez de nouveau 6 discussions. Ça y est ? Maintenant, de nouveau, essayez de classer ces 6 discussions dans vos 3 catégories. Vous avez le droit de changer le nom de ces catégories.

Evidemment, il ne s’agit pas de chercher des discussions en fonction de vos catégories sinon c’est trop facile et ce n’est pas le but de ce jeu. Il s’agit plutôt de sélectionner des discussions au hasard (voir carrément qui ne semblent pas correspondre), et ensuite d’essayer de trouver des points communs avec vos catégories pour les y faire rentrer (ou alors de changer le nom de vos catégories).

Vous avez réussi ?

La suite devrait vous intéresser car je vais vous dévoiler 3 catégories qui fonctionnent a priori pour toutes les discussions (en tout cas je n’ai pas encore trouvé de contre-exemple). En d’autres termes, quelle que soit la discussion, elle devrait pouvoir rentrer dans une (ou plusieurs) des 3 catégories que je vais vous dévoiler.

Mais avant, mettons en scène 6 discussions pour nous fixer les idées. Ça sera aussi l’occasion de mettre à l’épreuve vos 3 catégories : parviendrez-vous à y faire rentrer mes 6 discussions ??

Suspens…

Première discussion : Pépé et mémé qui commentent la météo

Pépé ouvre les volets de la maison et s’émerveille :

Pépé : Regardes mémé, quel temps magnifique !
Mémé : Tu as raison pépé, cela fait longtemps qu’il n’y a pas eu un ciel bleu comme ça !
Pépé : Ils l’avaient prévu à la TV de toute façon, ils disent même que ça va durer toute la semaine.
Mémé : Pépé voyons, tu crois vraiment tout ce qu’ils disent ? Moi, mon petit doigt me dit que ce soir il va pleuvoir.
Pépé : Hein ?? (pépé est dur de l’oreille)
Mémé : JE DIS QUE CE SOIR IL PLEUT !
Pépé : Mais non mémé, puisque je te dis qu’à la TV ils disent qu’il va faire beau jusqu’à la fin de la semaine !
(Mémé lève les yeux au ciel en soupirant)

Deuxième discussion : Deux copines adolescentes qui discutent mec


ado

- Alors, c’est qui ton préféré dans la classe ?
- Je ne sais pas, j’hésite entre deux. Et toi ?
- Je dirais Brad.
- Hihi ouais carrément il est trop craquant ! J’hésite entre lui et Charles.
- Ha non Charles j’aime pas du tout. Avec son air supérieur du genre qu’il peut avoir toutes les filles qu’il veut, je ne supporte pas ça !
- Ouais t’as raison, disons qu’on est d’accord sur Brad alors hihihihi.

Troisième discussion : Pépé et mémé qui commentent les informations TV

Ce matin un enseignant a été agressé par un élève au couteau dans la capitale. Le mineur est en garde-à-vu. Quant à l’enseignant ses jours ne sont pas en danger, mais il est traumatisé par ce qu’il vient de vivre et a confié à ses proches qu’il avait peur de continuer à exercer sa profession…


Pépé : Tu entends ça mémé ? L’école n’est plus ce qu’elle était.
Mémé : Tu as raison pépé, de notre temps les professeurs avaient les moyens de tenir leurs élèves, maintenant ils n’ont presque plus aucun droit, ils sont… impuissants !
Pépé : Ben dieu ! J’ai entendu dire que maintenant les élèves insultent très souvent leurs professeurs mais que…
Mémé : Les professeurs risquent le procès s’ils répondent aux insultes.
Pépé : Et voilà où ça mène : des professeurs poignardés !
Mémé : Combien de jeunes vont être découragés d’enseigner après avoir entendu cette tragédie ?
Pépé : Mais où va le monde mémé ? Sans professeurs, plus d’école.
Mémé : L’école est un des piliers de l’Humanité. Sans école plus d’évolution, mais plutôt…
Pépé : De la régression !
Mémé : Où va le monde pépé ?
Pépé : Je ne sais pas mémé...

Quatrième discussion : Un enfant en vacances à la plage pose tout un tas de questions à son papa


plage


- Dis papa, pourquoi il y a des poissons dans la mer ?
- Et ben heu… parce que les poissons sont adaptés à leur milieu qui est entouré d’eau. Toi et moi nous sommes adaptés à marcher sur Terre avec nos jambes, et ben les poissons sont adaptés à nager dans l’eau avec leur nageoires.
- Et pourquoi il y a des vagues dans la mer ?
- Ha ça heu… attends laisses moi quelques minutes (le papa consulte son ami Google). Alors c’est à cause du vent qui crée les bosses. Et quand les bosses arrivent près du bord, et ben heu… attends (le papa consulte de nouveau son ami Google). Ha voilà : le fond de la mer remonte pour atteindre la hauteur du sol et c’est pour ça que les bosses se transforment en vagues déferlantes.
- Et pourquoi…

Cinquième discussion : Un couple reçoit des amis qui viennent voir leur bébé pour la première fois

Les parents sont fiers de montrer leur enfant à leurs amis :
- Et voilà la merveille !

Les amis répliquent :
- Ho mais quel bébé magnifique !
- Regardez ses petites mains, c’est tellement petit !
- Et ses petits pieds, trop chou !
- Et ses petites joues !
- Et ses petits yeux !
- Ho mais regardez ce sourire !
- Trop craquant !

Sixième discussion : Pépé et mémé sur la route

Pépé : Mais enfin tu as vu ça mémé ? Ce mec me fait des appels de phares… Il n’a qu’à me doubler s’il n’est pas content !
Mémé : Mais enfin pépé c’est normal tu conduis depuis tout à l’heure sur la file du milieu à 80km/h alors que la vitesse est limitée à 90km/h!
Pépé : Alors tu vas donner raison à ce chauffard ?
Mémé : Je suis d’accord avec lui car c’est dangereux ce que tu fais. Quand on est en dessous de la limitation on roule à droite, sinon cela énerve ceux qui roulent vite et cela crée des accidents. Tu devrais te rabattre sur la file de droite pour le laisser passer.
Pépé : Mais enfin, tu as vu tous les camions que l’on double ? Est-ce que tu crois que slalomer d’une file à l’autre serait moins dangereux ? Je ne bougerai pas d’ici un point c’est tout. Si ce mec n’est pas content il n’a qu’à nous doubler par la gauche. Ou alors il a aussi la solution d’aller se faire voir !
(Mémé lève les yeux au ciel en soupirant)!


route

Verdict

Avez-vous réussi à classer ces 6 discussions dans vos 3 catégories ? Aller, sans plus attendre je vous dévoile mon classement :

Vrai:

Bien:

J'aime:

Vous l’avez donc deviné, les 3 sujets dont je veux vous parler sont « vrai », « bien » et « amour» (je l’ai nommé « j’aime » en référence au « like » de Facebook car c’est exactement l’idée générale ici, et non pas seulement l’amour « romantique »).

Petite précision : les opposés (pas vrai, j’aime pas, pas bien) font partie de leur catégorie correspondante. Quand on dit qu’une affirmation est fausse, on parle du sujet de la vérité ; quand on dit qu’on n’aime pas une chose, on parle du sujet de l’amour ; et quand on dit que ce n’est pas bien de […], on parle du sujet du bien.

Debriefing par rapport au titre

Vous vous attendiez peut-être à des sujets concrets type "famille", "sport", "mode", "travail" etc. Je dois avouer que "sujet de conversation" n'est pas le terme le plus approprié. Il faudrait plutôt dire "les 3 buts abstraits de conversation", mais je trouve que ça fait moins glamour comme titre d'article...

Vous allez aussi me dire que souvent, une discussion est marquée par plusieurs de ces sujets, et je vous répondrai : oui vous avez raison.
En fait, dans mes 6 exemples de discussions j’ai volontairement accentué la couleur d’un sujet (vrai bien ou j’aime), afin de le mettre en relief. Mais généralement une discussion est effectivement colorée par 2 voir les 3 sujets. Exemple : un patient en consultation chez son médecin: Le médecin recueille les informations en posant des questions (vrai), puis lui prescrit et lui explique le traitement à adopter (bien), et enfin lui remonte le moral par des paroles réconfortantes ou des plaisanteries (j’aime).


docteur

Mais malgré tout…

Malgré tout, souvent (toujours ?) la discussion a pour finalité un seul de ces 3 sujets. Dans le cas d’une consultation médicale, comprendre et poser un diagnostic (vrai) est moins important qu’apporter les soins et les conseils qui vont permettre au patient de se rétablir (bien). Le but d’une consultation médicale est donc majoritairement coloré par le « bien » (soigner) et le « vrai » (diagnostiquer) n’est qu’un moyen pour servir le « bien » (soigner).

D’où viennent ces 3 sujets ?

Vous ne les avez pas trouvés ? Rassurez-vous : si j’avais été à votre place, je n'y aurais jamais pensé sans ce trio célèbre depuis des siècles en philosophie : le vrai, le bien et le beau.

J’ai choisi de modifier légèrement ce trio pour cet article. Pourquoi « j’aime » à la place de « beau » ? Car dans la très grande majorité des cas (tous ?), quand on dit sincèrement qu’une chose est belle, cela veut implicitement dire qu’on l’aime (au moins un peu). A contrario, dire d’une chose qu’on l’aime ne veut pas forcément dire qu’elle est belle, généralement cela n’a même aucun rapport avec la beauté (exemple : un jeu, une habitude, un film).

J’espère que ce premier article vous a plu. Mes prochains parleront de ces 3 sujets...


Suggestions




Retour Menu Articles