e-volutio banniere


Le point commun entre VRAI et BIEN

point commun vrai bien

Le vrai et le bien sont deux concepts dont vous avez saisi intuitivement le sens dès votre plus jeune âge. Mais vous-êtes-vous déjà posé la question de ce que ça voulait vraiment dire ?

Il y a quelques années…

Durant vos premiers mois de vie, vous avez laissé involontairement tombé un objet par terre. Quel a été votre étonnement lorsque vous avez constaté la chute claire et nette de cet objet, accompagnée du bruit qu’il a fait en touchant le sol. Puis vous avez reproduit volontairement l’expérience, une fois, deux fois, dix fois, une multitude de fois. Vous en avez conclu que c’est toujours pareil, et puis vous avez arrêté de le faire. Vous avez ainsi découvert la gravité. En fait, vous avez découvert tout un tas de choses sur le fonctionnement de la Nature en faisant vos petites expériences.

Durant vos premières années, vos parents vous ont aussi expliqué tout un tas de trucs. Sur le fonctionnement du monde, et sur les règles de la vie. Afin par exemple de subvenir à vos besoins, ou encore d’évoluer en société. Sans doute vous fallait-il gouter avant de dire que vous n’aimiez pas le contenu de votre assiette. Sans doute vous fallait-il demander la permission de sortir de table.

point commun vrai bien

De fil en aiguille, votre expérience du monde et votre éducation vous ont permis d’assimiler les règles et les principes qui vous permettent aujourd’hui de vivre de manière autonome. Vous êtes capable de comprendre la plupart des choses qui vous entourent. Vous êtes capable de subvenir à vos besoins, d’éviter les dangers, de vous sociabiliser, de contribuer au fonctionnement de la société, de vous fixer des objectifs et de les atteindre.

Tout ceci est possible car vous avez assimilé toutes ces choses qui relèvent du vrai et du bien. Ce qui est drôle, c’est que vous ne savez probablement pas expliquer exactement ce que ces deux mots veulent dire sans avoir recourt à des exemples. Le pourriez-vous si votre enfant vous le demandait ? Si oui, vous faites surement partie d’une minorité de personnes qui se sont posé la question et qui sont arrivés à une conclusion.

Dans ce qui suit, je vais partager avec vous mon avis. En tout cas, c’est ce que je dirais à ma fille si elle me posait la question et si le coup des exemples ne suffisait pas à satisfaire sa curiosité.

point commun vrai bien

En fait, pour être plus précis, ce que je compte faire, c’est vous décrire la différence et le point commun que je vois entre le vrai et le bien. Si vous comprenez ça, alors vous comprendrez ma vision des choses sur ces deux mots.

Ces deux mondes

Avant de vous donner le point commun entre ces deux mots, je dois vous parler de ces deux mondes. Vous les connaissez forcément, au moins en parti.

Le premier, c’est le monde objectif, c’est-à-dire le monde extérieur. Il est constitué de matière que vous, moi et les autres êtres vivants peuvent voir, entendre, toucher, etc.

Le deuxième, c’est le monde subjectif, c’est-à-dire votre monde intérieur, que vous seul pouvez voir et mettre en mouvement. Il est constitué de souvenirs, de pensées, de sensations, de sentiments, etc.

point commun vrai bien

On pourrait ajouter un troisième type de monde : il s’agit des mondes intérieurs des autres êtres vivants. Pour vous, ils s’apparentent à des zones un peu particulières du monde extérieur.

Un traducteur monde extérieur – monde intérieur

Il y a encore une chose dont je dois vous parler afin que vous puissiez plus facilement comprendre ce point commun entre le vrai et le bien.

De la même manière que l’on peut traduire de l’anglais au français et du français à l’anglais, vous disposez d’une sorte de traducteur, qui peut convertir les informations « monde extérieur » en informations « monde intérieur » et vice versa.

Une pomme du « monde extérieur » se dit « pomme », a une forme, une couleur, une texture et un gout caractéristique si on traduit dans le langage de votre « monde intérieur ».

point commun vrai bien

Et ce traducteur vous permet aussi de transposer dans le monde extérieur ce qui se passe dans votre monde intérieur. C’est ce qui vous permet de parler par exemple.

Maintenant, je peux entrer dans le vif du sujet.

Quelle est la différence entre le vrai et le bien ?

Comme je vous l’ai dit, vous pouvez vous représenter le monde extérieur dans votre monde intérieur grâce à votre traducteur. Il s’agit par exemple de vos 5 sens.

Votre traducteur vous permet également d’extravertir ce qui se passe dans votre monde intérieur, en parlant par exemple, ou plus généralement, en bougeant.

Le vrai, c’est quand l’image du monde extérieur que vous vous représentez dans votre monde intérieur, « correspond » au monde extérieur.

Le bien, c’est quand le monde extérieur « correspond » ou « évolue vers » un de vos désirs.

Un désir, c’est une de vos représentations intérieure qui simule une situation future dans le monde extérieur, que vous souhaiteriez voir se concrétiser.

Quel est le point commun entre le vrai et le bien ?

point commun vrai bien

Réponse : Le fait de rechercher une « superposition » ou « correspondance » (appelez ça comme vous voulez) entre le monde extérieur et votre monde intérieur.

Dans le cas du vrai, c’est votre monde intérieur qui doit se plier (ressembler) au monde extérieur. Pour cela il vous faut observer, et parfois réfléchir.

Dans le cas du bien, c’est le monde extérieur qui doit se plier à votre monde intérieur. A un de vos désirs pour être précis, ou bien être en accord avec une ou plusieurs de vos valeurs. Pour cela, il vous faut agir.

Le mot de la fin

Parfois vous avez l’intime conviction que ce que vous pensez est vrai (ou bien), mais cela ne veut pas forcément dire que vous avez raison. Car l’erreur est humaine, et même si vous possédez la Rolls Royce des traducteurs, sachez qu’il est loin d’être parfait. Il vaut mieux en être en conscient(e).

Ce que j'ai exprimé dans cet article, c'est mon point de vue, ma vérité, ma représentation des choses. C'est peut-être faux, je laisse votre bon sens en juger.

Il faut aussi être conscient(e) que le vrai et le bien absolus n’existent pas. Parfois, il n’est pas judicieux de douter. Car sinon, on ne croirait en rien et on ne ferait rien.

Le vrai et le bien sont avant tout des sentiments, qui jugent la justesse de cette « superposition » entre ce que vous vous représentez intérieurement, et ce qu’il en est réellement. Parfois il est préférable d’user de raison afin d’affiner votre sentiment, et parfois il vaut mieux lâcher prise et faire confiance à votre cœur.


Cet article en vidéo

Lien Youtube

Cet article en audio


Suggestions




Retour Menu Articles