e-volutio banniere


Le besoin au service du désir

besoin et désir

Vous avez besoin de manger pour rester en vie ; de vêtements pour ne pas avoir froid ; de travailler pour récolter de l’argent ; d’argent pour vous acheter de la nourriture et des vêtements, …

Désirer, c’est quoi ?

Désirer, c’est avoir en tête une « image » d’une situation future, qui vous ferait bénéficier d’effets positifs si elle se concrétisait dans le monde réel. Cela peut être des situations "utopiques" comme être milliardaire ou diriger un pays ; "réalistes" comme sortir avec la personne dont vous êtes secrètement amoureux ou obtenir le job de vos rêves ; "banales" comme passer des vacances reposantes ou changer de voiture.

Cela peut aussi être un bon repas ou un bon film, même si dans ce cas on parle plutôt d’envie.


rêve

Vous pouvez remplacer « désir » par « envie » dans cet article si ça vous permet de mieux comprendre. L’envie n’est qu’une espèce de désir ; elle peut être vue comme un désir à court terme.

"Si vous pouvez le rêver, vous pouvez le faire" Walt Disney

Avez-vous un désir type « rêve d’enfant » ? Un désir du type « précieux ». Caché en vous depuis des années. Dans lequel vous vous réfugiez parfois parce que cela vous fait du bien de rêver. Dont vous avez abandonné l’espoir de le voir se réaliser. Mais que vous ne pouvez pas oublier car quelque chose au fond de vous espère toujours. Avez-vous un désir de ce type ?

Un désir est composé d’une image sensorielle qui donne la forme, et de quelque chose qui « like » (langage Facebook) cette forme. Allez voir cet article: La naissance du désir.

Mais cette forme n’existe pas, vous l’avez imaginé. Un peu comme un artiste qui laisse libre court à son inspiration, des pensées s’agglomèrent autour de votre désir sans trop vous en rendre compte. Plus vous y pensez, plus il devient clair, et plus vous avez envie de le vivre.

L’ennui, c’est que vous avez peur que ce désir ne se concrétise jamais. Alors vous vous dites qu’il vaut mieux arrêter de se faire du mal pour rien, et penser à des choses plus réalistes (mais malheureusement moins enthousiasmantes).

Pour certains désirs, il vaut mieux effectivement les mettre de côté pour laisser la place à d’autres plus accessibles. Par exemple, si votre rêve c’est de visiter la galaxie voisine, j’ai peur qu’il faille vous faire une raison...

Mais si vous êtes suffisament jeune et que votre rêve c’est de devenir astronaute pour admirer la Terre grandeur nature, il serait dommage de renoncer avant d’avoir essayé vraiment. A fortiori, si votre rêve c'est de faire le tour du monde, trouver la personne qu'il vous faut pour partager votre vie, devenir artiste, médecin, mécanicien ou autre, dites-vous bien que ce n'est pas impossible. Pour la bonne et simple raison qu'un grand nombre de personnes l'ont déjà fait avant vous.

Si votre rêve est réaliste, vous avez le potentiel pour le concrétiser, c'est une certitude. L'incertitude tient dans cette question: êtes-vous prêt(e) à vous en donnez vraiment les moyens?


rêve

Un besoin peut être vu comme une étape du chemin menant à l'accomplissement d'un désir

Beaucoup d’entre nous abandonnent un désir parce qu’il nous semble inatteignable. La difficulté est tellement grande, le nombre de choses à faire est tellement important, le nombre de personnes qui y arrive est tellement faible… tellement, tellement, tellement…

Une personne qui abandonne un désir réaliste le fait généralement parce qu’elle ne voit que la finalité, l’arrivée. C’est normal de penser à l’arrivée. C’est le principe même de la motivation que de se dire qu’un jour on va connaitre ce moment et pouvoir en jouir.

Si c’est un désir réalisable à court terme, comme parcourir 500km en voiture, c’est une bonne stratégie que de se concentrer sur l’arrivée. Mais s’il faut parcourir 5000 km, il y a des chances que vous soyez découragé à un moment donné.

Disons qu’il faut 1 journée pour faire 500km, cela veut dire qu’il faut 10jours pour faire 5000 km. Si vous vous focalisez uniquement sur la finalité « faire 5000km », cela veut dire qu’il va falloir attendre 10jours avant de fêter ça. Mais si vous décomposez votre objectif en 10 sous-objectifs, alors vous allez pouvoir fêter chaque soir votre avancée du jour, et faire une méga fiesta une fois les 5000km parcourus. Dix satisfactions au lieu d’une seule, ça vaut le coup non ?!

L'interdépendance entre besoin et désir

La raison d’être d’un besoin est liée à l’existence d’un désir. Car si un désir disparait, un besoin qui avait pour but de servir ce désir disparait avec lui.

Si par exemple vous désirez rendre visite à un ami qui réside à 500km de chez vous, vous avez besoin de faire un voyage de 500km. Mais si votre ami vous téléphone la veille du départ pour vous dire qu'il a un empêchement et qu’il ne pourra pas vous recevoir, alors votre voyage perd tout son sens.

Egalement, sans l'existence de besoin(s) associés, un désir ne sera jamais plus qu'une "image" dans votre monde intérieur. Si vous avez un désir en tête, vous avez besoin - de penser et de faire un certain nombre de choses - pour le concrétiser (sauf cas isolés qui relèvent de la chance pure). Si un désir se contente de rester dans votre tête, il perd sa raison d'être qui est de jouir des effets positifs induits par sa matérialisation dans le monde réel.


motivation

En résumé

Le besoin est une « étape » dont la raison d’être est de servir un désir. Le désir est une image sensorielle d’une situation future ; une finalité qui vous laisse penser que des choses positives vont se produire si vous la vivez.

Un désir sera plus facilement atteint si le chemin est décomposé en plusieurs étapes, en plusieurs sous-finalités, en plusieurs besoins.

Si un désir disparait, les besoins liés à ce désir disparaissent avec lui. Sans besoin, le désir ne peut pas se concrétiser.

Un besoin sera plus facilement atteint s’il est considéré comme un désir à part entière, car son accomplissement vous donnera satisfaction et entretiendra votre motivation. Vous vous direz que vous êtes sur la bonne voie, que vous tenez le bon bout.


Cet article en vidéo

Lien Youtube

Cet article en audio


Suggestions




Retour Menu Articles