e-volutio banniere


Comment éviter de procrastiner – 7 conseils

procrastiner

Vous savez sans doute ce qu’est la procrastination. Vous connaissez peut-être les circonstances qui font que vous procrastinez. Pourtant, cela vous arrive encore d’y succomber. Ces 7 conseils vous donneront peut-être le coup de pouce qui vous manque.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le principe de la procrastination, je vous invite à lire cet article : Pourquoi vous procrastinez

Et si vous avez du mal à cerner concrètement les raisons qui vous poussent à procrastiner, je vous invite à lire celui-ci : 5 raisons de procrastiner

En résumé, lorsque vous procrastinez, vous choisissez de ne pas agir tout de suite, afin d’éviter un mauvais moment. Vous y gagnez au court terme, mais vous y perdez au long terme.

Voici ce que je vous propose. La prochaine fois que vous détectez que vous vous apprêtez à procrastiner, choisissez un de ces conseils, et appliquez-le sans attendre !

Conseil 1 : Visualisez les deux chemins

procrastiner

Pour moi cette méthode est infaillible. Si vous prenez l’habitude de l’utiliser et que vous vous y prenez bien, vous ne devriez avoir besoin d’aucune autre méthode.

C’est très simple. Au moment où vous sentez que vous vous apprêtez à procrastiner, rappelez-vous que vous faites face à ces deux chemins :

Le 2e est celui de la procrastination. Prenez quelques secondes pour imaginer ces deux possibilités, et ensuite seulement choisissez.

Conseil 2 : commencez

procrastiner

Il m’arrive souvent de ne pas avoir envie de me mettre à la rédaction de mes articles. Lorsque je me sens fatigué ou que cela fait longtemps que je n’ai pas écris, j’ai peur d’être en manque d’inspiration et de perdre mon temps. Mais dans 99% des cas, lorsque je m’y mets, la magie opère et je pourrais y rester plusieurs heures.

Souvent, pour ne pas procrastiner, il suffit simplement de commencer. Dites-vous qu’au moins vous aurez essayé.

Conseil 3 : visez quelque chose de facile

procrastiner

Si vous faites face à une grande réticence pour démarrer votre tache, fixez-vous un objectif simple. Par exemple, de nettoyer les deux premières assiettes de votre vaisselle sale.

Cela peut être aussi un objectif simple en termes de temps. Prévoyez par exemple d’y passer 5 minutes. Ce n’est pas beaucoup 5 minutes. Dans le pire des cas, vous aurez passé 5 minutes à faire quelque chose d’utile. Et dans le meilleur des cas, ça vous aura permis de mettre la machine en route et d’accomplir l’intégralité de ce que vous avez à faire.

Conseil 4 : Finissez

procrastiner

Prenez l’habitude de terminer ce que vous entreprenez. Eviter de trop vous disperser en vous impliquant dans tout un tas d’activités. Car comme dit l’expression « à courrir derrière plusieurs lièvres, on en attrape aucun ». Si vous n’attrapez jamais aucun lièvre, votre confiance en vous diminuera, et elle entrainera avec elle votre énergie et votre potentiel d’action.

Sélectionnez plutôt un nombre réduit de taches, et allez jusqu’au bout. Si vous terminez régulièrement, votre confiance en vous augmentera, et elle entrainera avec elle votre énergie et votre potentiel d’action.

Conseil 5 : Décomposez

procrastiner

Il y a une maxime, je ne sais plus de qui elle est, qui dit en gros que pour déplacer une montagne, il faut commencer par déplacer la première pierre.

Si vous avez l’impression que vous êtes face à une montagne et que c’est la raison qui vous pousse à procrastiner, posez-vous quelques minutes pour réfléchir à comment vous pourriez décomposer ça.

Lorsque je dois effectuer quelque chose de compliqué, j’essaie toujours de m’organiser pour le faire par étapes. Que ce soit dans le cadre de mon travail d’ingénieur ou lorsque j’écris des articles, je privilégie cette solution autant que possible. Cette manière de procéder me donne le sentiment d’avancer. A chaque petite étape franchie, je goute à la petite satisfaction du petit but accompli. Et j’ai le sentiment d’avoir fait un pas de plus en direction du but final.

Conseil 6 : ne cherchez pas la perfection absolue

procrastiner

Dans la plupart des cas, il vaut mieux faire quelque chose d’imparfait que de ne rien faire.

Je dirais par ailleurs que si vous bloquez car vous avez peur de l’imperfection, c’est que vos critères de qualité sont supérieurs à la moyenne. Ce qui veut dire que quelque chose d’imparfait pour vous sera considéré comme quelque chose de normal par une personne lamda.

Il y a néanmoins des taches qui demandent un certain degré de qualité. Pour celles-ci, allez-y simplement par étapes. Ne cherchez pas la perfection tout de suite. Par exemple, pour la rédaction de mes articles, je m’y prends à plusieurs fois. D’abord j’écris ce qui me passe par la tête. Quelques jours plus tard, je relis, j’ajuste et je complète, et ainsi de suite jusqu’à ce que je sois satisfait.

Les comédiens de théâtre et les musiciens répètent un grand nombre de fois leur représentation avant de se donner en spectacle. Leur toute première répétition est toujours imparfaite, mais elle est nécessaire pour effectuer la deuxième. Leur deuxième représentation est toujours imparfaite, mais un peu mieux que la première. Et ainsi de suite jusqu’à la représentation, qui est sensée frôler la perfection.

Conseil 7 : Voyez l’échec comme une étape

procrastiner

Tout comme la peur de l’imperfection, la peur de l’échec peut aussi vous paralyser et vous empêcher de commencer. D’ailleurs, la peur de l’imperfection peut être vue comme une sorte de peur de l’échec – si vous faites quelque chose d’imparfait, vous considérez que vous avez échoué.

Et sur le même principe que l’imperfection, dans la majorité des cas il vaut mieux agir et se tromper que de ne rien faire du tout. Voyez plutôt l’échec comme une étape. Plus vous vous tromperez rapidement, plus vite vous pourrez passer à la prochaine étape (qui sera peut-être la bonne).

Le mot de la fin

J’espère que ces conseils vous seront utile, qu’ils vous donneront le petit coup de pouce dont vous avez besoin pour agir de suite. Avant de les oublier, testez-les et voyez s’ils fonctionnent sur vous.

J’en ai encore 7 autres, je les partagerai avec vous dans un prochain article. Pour l’instant, je vous laisse digérer ceux-ci.


Cet article en vidéo

Lien Youtube

Cet article en audio


Suggestions




Retour Menu Articles