e-volutio banniere


Ces 3 conditions indispensables au BONHEUR

bonheur

Il est normal de vouloir maximiser votre bonheur. Que ce désir soit conscient ou inconscient, c’est une préoccupation qui est tout à fait naturelle. Mais comment savoir si vous avez atteint cet état ? Finalement, c’est quoi le bonheur ?

C’est quoi le bonheur – mon expérience

C’est une question à laquelle je peux difficilement vous répondre avec assurance. Car je ne suis pas sûr d’avoir déjà expérimenté cet état. La dernière fois, c’était peut-être durant ma petite enfance. Ensuite j’ai grandis et mon esprit s’est rempli. Les préoccupations, problèmes et autres sentiments négatifs venants du passé ou bien tournés vers le futur sont apparus et se sont accumulés.

Même si j’ai lu et entendu des personnes qui disaient connaitre cet état, je préfère vous prévenir en toute franchise que ce n’est pas mon cas. Par contre je peux partager avec vous mon avis, ce que j’en sais et ce que j’en crois.

C’est quoi le bonheur – ce que j’en sais

Durant mon enfance j’ai souvent entendu ma grand-mère dire que « le bonheur, c’est la santé ». Qu’il faut profiter de la vie pendant qu’on est jeune, parce qu’après c’est moins marrant. Elle disait aussi que c’était ses petits-enfants, ses enfants et plus globalement sa famille qui la rendait heureuse.

Une recette qui est couramment utilisée pour être heureux, c’est de construire un foyer, se marier et avoir des enfants. J’ai lu que le bonheur tirait en partie sa source de nos relations sociales. C’est-à-dire de notre famille, de nos amis, collègues, et des autres.

D’un autre côté, il parait que la solitude est nécessaire pour atteindre le bonheur. Que le bonheur, c’est quelque chose de spirituel, qui vient surtout de l’intérieur. Qu’il faut faire preuve d’introspection, se ressourcer, se balader en forêt pour se reconnecter à la Nature.

J’ai entendu dire que pour être heureux, il faut savoir où on va dans la vie. Qu’il faut connaitre ses valeurs, se définir des objectifs et agir afin de les atteindre.

bonheur

Il semblerait que la vie professionnelle soit importante pour le bonheur. Plus globalement, c’est notre contribution au bon fonctionnement du monde qui en serait en partie la source.

Et finalement, dans notre société actuelle, le symbole du bonheur c’est surtout l’argent. Surement car il est synonyme de liberté et d’abondance. Avec beaucoup d’argent, vous pourriez occuper vos journées comme bon vous semble, vous procurer ce dont vous avez besoin et ce que vous désirez, et partager ces avantages avec vos proches. Pourtant vous connaissez sans doute cette célèbre expression qui dit que « l’argent ne fait pas le bonheur ».

C’est quoi le bonheur – mon avis

En vous disant tout ça, je ne vous ai sans doute rien appris de nouveau, ce sont des choses qu’on entend couramment. Et dans cette constellation d’informations, qui est loin d’être exhaustive, il y en a surement qui résument davantage votre recette du bonheur à vous. Mais ce qui est vrai pour vous ne l’est pas forcément pour d’autres.

Certaines personnes trouveront leur bonheur en collectivité, tandis que pour d’autres ce sera dans la solitude, et pour d’autre un peu des deux. Certaines personnes auront besoin de leur famille, d’autres de leurs amis, et d’autres un peu des deux. Certaines personnes s’épanouiront au travail, tandis que pour d’autres ce sera dans leur vie personnelle, et pour d’autres un peu des deux.

Je ne pense pas qu’il existe une recette du bonheur qui puisse fonctionner pour tous. Par contre je pense qu’il est possible de le reconnaitre lorsque vous le vivez, ou bien quand vous vous en approchez.

Pour moi le bonheur, c’est une sorte d’humeur très persistante. C’est un état d’esprit qu’il faut du temps pour acquérir, mais qui s’accroche à vous une fois qu’il est atteint et qu’il s’est bien installé dans votre corps et dans votre monde intérieur. C’est un état qui vous fait rayonner la très grande majorité du temps, même lorsque tout est gris autour. Et qui vous ramène rapidement à la lumière lorsque les circonstances vous en éloignent.

bonheur

Je vais maintenant vous dévoiler ces trois conditions, qui selon moi caractérisent le mieux cet état de bonheur.

Ces 3 conditions indispensables au bonheur

Finalement, tout ce que vous vivez peut se décomposer en 3 catégories : le passé, le présent et le futur. Le passé, c’est ce que vous avez vécu. Le présent, c’est ce que vous êtes en train de vivre. Et le futur, c’est ce que vous vivrez plus tard.

Pouvez-vous être heureux(se) si les fantômes de votre passé reviennent vous hanter régulièrement ? Ou bien si des problèmes par rapport à votre futur vous inquiètent ? Pouvez-vous être heureux(se) si vous n’appréciez pas votre vie actuelle ?

Vous avez compris l’idée. Les trois conditions dont je parle sont :

1. Etre en paix avec votre passé

2. Etre serein(e) par rapport à votre futur

3. Apprécier votre présent

bonheur

Peu importe la recette que vous utilisez, si elle vous permet de satisfaire ces trois conditions pendant une période suffisamment prolongée, alors vous pourrez considérer que vous avez atteint le bonheur, ou en tout cas que vous êtes en bonne voie.

Le mot de la fin

Mais pouvez-vous apprécier votre présent si vous êtes submergé(e)s de pensées venant du passé ou bien orientées vers le futur ?

Finalement, ces 3 conditions peuvent se résumer en une seule : apprécier votre présent. Mais il ne suffit pas de claquer des doigts pour y parvenir. Dans un premier temps, faites en sorte de satisfaire les deux autres, et la saveur du présent viendra sans doute naturellement.


Cet article en vidéo

Lien Youtube

Cet article en audio